Le fonctionnement de l’AVS

La prévoyance vieillesse repose sur le système des trois piliers. Le premier pilier se constitue de l’assurance vieillesse et survivants (AVS), l’assurance-invalidité et les prestations complémentaires. Il s’agit globalement des prestations versées lorsque les différentes rentes ne suffisent plus à couvrir les besoins vitaux). Le premier pilier est d’une part obligatoire, mais il permet, lorsqu’une personne est assurée, de couvrir ses besoins vitaux. L’AVS couvre également les allocations pour perte de gain pendant le service militaire (principalement chez les hommes) et en cas de maternité (chez les femmes), mais également l’assurance-chômage (AC).

Comment se calcule l’AVS ?

L’AVS se calcule cependant différemment pour les indépendants, les personnes n’exerçant pas d’activité lucrative, les personnes préretraitées ou les étudiants.

Se définit comme indépendant la personne qui travaille en son nom propre et pour son propre compte, et qui, par son activité, assume elle-même le risque économique. Ces personnes-là doivent elles-mêmes calculer leurs cotisations AVS, car elles ne sont pas soumises à la partie obligatoire de la LPP.

Les personnes étant au bénéfice de l’AI, les personnes divorcées ou veuves, les personnes travaillant à temps partiel, etc., appartiennent aux groupes de personnes n’exerçant pas d’activité lucrative. Ces personnes doivent payer leurs cotisations AVS dès leur 20ème anniversaire. Les cotisations prennent fin une fois l’âge de la retraite atteint, à savoir 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes.

En ce qui concerne les étudiants, ceux-ci doivent s’acquitter de la somme minimum annuelle de 478 francs à partir de leur 20ème anniversaire et ceux jusqu’à leur 25ème anniversaire.

Pour ce qui est des personnes préretraitées, celles-ci se doivent de continuer à verser une cotisation à l’AVS pour au moins 478 francs, sauf le cas contraire où leur conjoint verse au minimum une cotisation de 956 francs à l’année. Toute personne préretraitée doit s’annoncer à sa caisse de compensation telle une personne sans activité lucrative.

Qui n’est pas concerné par les cotisations ?

Il n’existe pas de montant minimum pour être soumis aux cotisations. Celles-ci s’appliquent aussi bien pour les salariés fixes que pour les salariés auxiliaires. Cependant, lorsque les revenus ne dépassent pas 2300 francs par an, les cotisations sont perçues uniquement à la demande de l’assuré. En ce qui concerne les cotisations des personnes employées dans des ménages privés, elles doivent être versées dans tous les cas, sauf si les employés sont âgés de moins de 25 ans et que les salaires ne dépassent pas 750 francs par mois.

Publié dans