Prévoyance 2020 – qui est pour, qui est contre ?

Face aux changements concernant la prévoyance vieillesse, les différents partis politiques se placent différemment les uns par rapport aux autres. Selon les partis, la réforme n’obtient pas le même soutien.

Le Parti socialiste est pour

Pour ce qui est du Parti socialiste, celui-ci approuve à plus de 90% les nouveautés. Christian Levrat, conseiller aux Etats en poste, a su démontrer que la réforme pouvait être bénéfique pour une majorité de la population. Bien que le taux de conversion du deuxième pilier baisse de manière conséquente, (6.8% à 6%), ce qui entrainera une diminution des rentes de 12%, Les rentes AVS, quant à elles, vont grimper de 70 francs par mois. Cette augmentation sera financée par des cotisations salariales plus hautes de 0.3% et par le relèvement de 150 à 155% des rentes AVS des couples mariés. Ce supplément est un grand progrès vers la suppression de la pénalisation du mariage dans l’AVS, un combat dirigé par plusieurs partis politiques depuis quelques années. Cette compensation par l’accroissement des rentes AVS est équitable pour tous. Les personnes ayant une bonne situation sociale paieront bien plus que ce qu’elles auraient avec uniquement une augmentation de 70 francs. Le départ à la retraite sera plus flexible, en bref au moyen de cette réforme, il ne peut y avoir que des gagnants.

Les arguments des opposants

Du côté des opposants, on affirme que la réforme n’a pas de but réel. Elle ne coïncide pas réellement avec l’intention du Conseil fédéral. Bien qu’une aide financière supplémentaire, d’une valeur de plus d’un milliard de francs soit prévue, financée par une augmentation de la TVA et des cotisations salariales, l’AVS a une avance d’uniquement quelques années. Selon une étude récente, à partir de 2027 les réserves de l’AVS ne seront plus suffisantes pour de subvenir aux besoins de la société. D’autre part, la réforme ne privilégie pas les jeunes, puisqu’ils devront payer un prix très élevé, mais il n’est pas garanti qu’ils pourront en jouir un jour, ce qui équivaut à un contrat intergénérationnel totalement inégal entre les jeunes et les seniors. Les différents changements ne suffiront pas à combler le trou financier. Bien que la réforme vise à améliorer la situation des personnes dans le besoin, il en résulte que celles-ci n’en profiteront pas correctement, étant donné que le surplus généré par les rentes AVS se retrouve déduit dans les prestations complémentaires.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *