Prévoyance vieillesse 2020 – qu’est-ce que c’est concrètement ?

Dans les mois à venir, les citoyens suisses seront amenés à voter sur la réforme plus connue, sous le nom de « Prévoyance vieillesse 2020 ». Cette dernière vise à réadapter les rentes et à recalculer la prévoyance vieillesse vis-à-vis des évolutions de la société. Les bénéfices réalisés seront versés à l’AVS afin de pouvoir combler les lacunes accumulées lors de ces dernières années. Plusieurs changements seraient donc à prévoir, dans le cas où la réforme est acceptée. L’âge de la retraite des femmes passera de 64 à 65 ans, le taux de conversion minimal sera baissé, ce qui permettra de stabiliser la prévoyance professionnelle obligatoire, puis finalement les rentes augmenteront de 70 francs par mois, grâce à quoi le niveau des rentes de vieillesse serait maintenu. Le but de la réforme vise à introduire un système de retraite pouvant varier entre soixante-deux et septante ans.

Les changements concrets avec Prévoyance vieillesse 2020

Il est souvent difficile de se projeter dans l’avenir et de comprendre quelles seraient les conséquences, dans le cas où la réforme «Prévoyance vieillesse 2020 » était acceptée. Dans un premier temps, l’âge de la retraite sera modifié. Si aujourd’hui, les femmes travaillent jusqu’à 64 ans, cet âge changera à 65 ans, le changement se fera progressivement sur six années, à savoir deux mois de plus par an. Si les rentes professionnelles diminuent, les nouveaux rentiers, eux devraient bénéficier de 70 francs de plus par mois de la part de l’AVS. Le moment choisi pour partir à la retraite sera lui aussi beaucoup plus flexible. Si les employés désirent partir plus tôt ou plus tard, ils seront libres de choisir l’âge de leur retraite entre 62 ans et 70 ans.

La rente, elle aussi, pourra être perçue entièrement ou alors partiellement, afin que l’on puisse en profiter dans les années prochaines. Le taux de conversion du capital viendra à diminuer. Si aujourd’hui, il s’élève à 6.8%, celui-ci baissera chaque année de 0.2, afin de pouvoir arriver jusqu’à 6.0%. Par exemple si votre capital du deuxième pilier s’élève à 800’000 francs, vous percevrez 48’000, contre 54’400 aujourd’hui. Finalement, le seuil au deuxième pilier sera plus accessible, si celui-ci est de 21’000 francs à l’heure, il sera réduit jusqu’à 14’000. Ce qui permettra aux personnes ayant un salaire bas ou pour les personnes ayant un emploi à temps partiel d’améliorer leur situation, puisque le 2ème pilier sera accessible à plus de monde.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *